Fermé  jusqu'au 18 avril 2017.
Groupe toute l'année sur réservation.
Ouvert en saison du lundi au samedi, de 10h00 à 18h00 sans interruption.
Fermé dimanche et jours fériés.

25 ans du Musée

Histoire du Musée

Affiche anniversaire du Musée

Le 18 juin dernier, le Musée de la Faïence a fêté ses 25 ans. L’occasion pour nous de revenir sur son histoire.

De la maison en ruine de Mlle Porquier, acquise en 1990, au Musée tel que vous le connaissez aujourd’hui, le flux de l’Odet aura vu passer des événements heureux, et moins heureux.

En 1990, en pleine fête du tricentenaire de la naissance de la Faïence à Quimper, la famille Verlingue a pris la décision d’offrir à la ville un Musée dédié aux céramiques quimpéroises. Ce fut un choix délibéré. Propriétaire de cette riche collection, 3184 pièces, elle a choisi de la montrer au public plutôt que de la garder jalousement pour elle ; pour le plus grand plaisir des 8 à 9000 visiteurs qui la découvrent chaque année.
Le pari était risqué et contraindra même, pour un laps de temps relativement court, à la fermeture au public de l’accès du Musée. Mais grâce à la perspicacité d’Hervé Maupin, un Fonds de dotation, dont il est le Président, a été créé en 2011. Avec l’aide de partenaires financiers et de mécènes, le Musée a pu repartir sur des bases saines. Qu’ils en soient aujourd’hui remerciés.

 

 

 

Les expositions du Musée de la Faïence

 

histoire 25 ans d'expositionEn 25 ans, le Musée a proposé de nombreuses expositions thématiques ainsi que des monographies d’artistes et de créateurs contemporains, montrant ainsi la diversité et la richesse des faïences de Quimper tout en portant un regard scientifique sur ces créations.

1991 Les Vierges et les Saints
1992 Odetta, les grès d’art de grand feu
1993 Ar seiz breur – les sept frères 1923 - 1947- Rénovation de l’art traditionnel
1994 Giovanni Leonardi et ses amis
1995 Artistes et traditions
1996 Quimper à l’exposition coloniale
1997 René Quillivic céramiste / Claudine Berechel – René Quillivic fils
1998 Goudie céramique
1999 Mes plus beaux Quimper
2000 Berthe Savigny
2001 Enrique Marin
2002 Et Quimper entra dans le monde des artistes
2003 Mathurin et Maryvonne Méheut / céramique
2004 Robert Micheau-Vernez / tradition et modernité
2005 Louis Henri Nicot / sculpteur breton
2006 Yvain
2011 Odetta
2012 Jim Eugène Sevellec, peintre céramiste
2013 René-Yves Creston, du trait à la faïence, Suzanne Creston
2014 1931, Quimper à l'exposition coloniale
2015 Paul Fouillen, faïencier quimpérois, Marice Fouillen
2016 Les Femmes et les enfants d'abord...

Les Amis du Musée & de la Faïence de Quimper

Photo Amis du MuséeL’Association des Amis du Musée a vu le jour en 1993. Depuis cette date elle publie les catalogues de ces expositions et aide le Musée dans une multitude de domaines, notamment pour organiser l’animation des Journées européennes du patrimoine.

 

 

 

 

 

 

Une collaboration avec d'autres institutions culturelle

L’activité du Musée ne se borne pas à la simple exposition de pièces. Elle contribue également à de grands événements, comme ce fut le cas en 2013, avec l’importante rétrospective sur Mathurin Méheut, au Musée de la marine à Paris, avec un prêt de 80 objets. Cette pratique est courante, et les collections servent régulièrement pour des expositions temporaires régionales : Musée Méheut, à Lamballe, Musée des Beaux-Arts de Brest, Musée Bigouden de Pont-l’Abbé, Musée de Fécamp… En 25 ans le Musée a su s’implanter durablement dans le paysage culturel breton et au-delà….
Et puis il y eut des moments forts, comme le retour au bercail du plat d’Alfred Beau, offert en 1918 au Président Woodrow Wilson venu signer la paix en France, et la venue au Musée, pour l’occasion, de l’Ambassadeur des États Unis en France, M. Howard Leach, lors de l’exposition Et Quimper entra dans le monde des artistes en 2002.

Le Musée est également un lieu de création et de conseil aux artistes grâce à son atelier, régulièrement mis à disposition de créateurs contemporains comme Olivier Lapicque, Enrique Marin, Patrice Cudennec, Paul Moal ou Paul Bloas.

Affiche du concours Horizon MerIl permet aussi d’organiser des manifestations comme le concours du Rectorat d’académie qui a eu lieu cette année pour la deuxième fois. Le thème « Horizon mer » a été proposé aux élèves de tous les collèges et lycée de Bretagne. Quelques 800 projets ont été proposés au jury. Dix élèves de chacune des deux catégories ont été retenus. Les lauréats sont venus passer deux jours à Quimper pour réaliser leur pièce au Musée. Cette manifestation connaît un franc succès, permettant aux jeunes de faire connaître leur talent et de découvrir un métier manuel. Plus récemment, et toujours concernant l’accueil des scolaires dans le Musée, une exposition réalisée par les élèves de 1ère Euro Espagnole du Lycée de Cornouaille, a été présentée dans le hall pendant toute la durée du festival de Cornouaille.

Le Fonds de dotation

Le Musée de la Faïence, musée privé, est fier de remplir une réelle mission de service public. Il fonctionne depuis 2011 avec le statut de Fonds de dotation, et ne bénéficie donc d’aucune aide ou subvention publique. Il permet néanmoins à ses mécènes (entreprises et particuliers) de déduire fiscalement une partie significative de leurs dons.
Logos mécènes
Les mécènes entreprise du MuséeSa pérennité dépend donc de fonds privés, c’est pourquoi l’équipe du Musée tient à remercier ses partenaires : Verlingue assurance et Génération, la Fondation du Crédit Agricole du Finistère, le Groupe Omnium, Pré Vision, l’entreprise René Joncour, le cabinet Gorioux, Sermeta, Krampouz, G. Nedellec, les salles des ventes Thierry-Lannon et Associés de Brest, Dupont de Morlaix et Quimper enchères, le restaurant Le Prieuré, les vedettes de l’Odet, la Compagnie bretonne du poisson ainsi que les nombreux donateurs particuliers. Sans le soutien de ces généreux mécènes rien ne pourrait être réalisé.
L’équipe remercie également l’agence So Ho ! avec qui le Musée collabore, en étroite complicité depuis 25 ans. De la conception du logo, à son évolution, aux créations d’affiches, c’est toujours un plaisir renouvelé que de travailler avec eux. L’agence crée également les catalogues pour l’Association des Amis du Musée, permettant de garder ainsi une trace vivante des expositions passées.

Enfin, un grand merci à celui sans qui le Musée n’existerait pas et ne pourrait pas vivre, Jean-Yves Verlingue.

Discours des 25 ansDe gauche à droite :
Bernard Verlingue, conservateur, Allain Le Roux, adjoint à la culture,Guénaëlle Le Gouzien, conseillère municipale et Jean-Yves Verlingue