Paul Fouillen, Faïencier quimpérois, Maurice Fouillen

Affiche Fouillen

Paul Fouillen, faïencier quimpérois, Maurice Fouillen

Cette année le Musée de la Faïence de Quimper met à l’honneur le travail du faïencier quimpérois Paul Fouillen et de son fils Maurice.

Arrivé à Quimper au début des années 1920 pour rejoindre l’harmonie municipale quimpéroise en tant que flûtiste, Paul Fouillen entre, pour subvenir à ses besoins, comme peintre à la manufacture HB. Son talent reconnu, il gravit rapidement les échelons et, dès 1924 est promu chef d’atelier. Ce nouveau statut lui permet de côtoyer les artistes tels Quillivic ou Bouillé et lui confère un droit de création, A la fin de la décennie, il quitte la faïencerie pour créer son atelier. Il y travaille aussi bien le verre, le cuir que le bois, mettant au point des techniques de décorations qui lui sont propres.

Il renoue avec la faïence à la fin des années 1930, en décorant quelques pièces chez Henriot, avant de fonder, au sortir de la seconde Guerre-Mondiale, sa propre faïencerie.

Affranchi de toute contrainte il donne libre court à son génie créatif, empreint de celticisme, de cubisme, et d’un monde onirique qui lui est particulier. Il forme son fils Maurice à l’Art céramique avant de s’éteindre en 1958. Lui succédant Maurice se montrera le digne continuateur de l’œuvre de son père.